Examen de conduite

10 Astuces pour Réussir l’Examen de Conduite

Zutobi
par Zutobi · Actualisé Nov 15, 2021

Après le code, l’examen de conduite est un test pratique qui permet à un examinateur d’évaluer votre capacité à conduire en toute autonomie, dans le respect des règles de circulation et des autres usagers.

Redouté à juste titre par les apprentis conducteurs, l’examen de conduite est à la portée de tous à condition de suivre certaines règles simples. Découvrez nos astuces pour réussir votre examen de conduite au premier essai!

#1 – Préparez- vous correctement

Plusieurs mois de préparation sont nécessaires afin d’aborder sereinement et efficacement l’examen de conduite. Même s’il est désormais possible de passer le permis de conduire en candidat libre, nous vous recommandons de vous inscrire dans une auto-école si vous êtes débutant, afin de pouvoir bénéficier de l’accompagnement d’un moniteur expérimenté.

La durée minimum de pratique est de 20 heures, mais si vous en avez la possibilité, prenez davantage d’heures de conduite afin de vous familiariser davantage au volant et de développer vos réflexes de conduite. D’ailleurs, dans la mesure du possible, repérez et pratiquez votre parcours avant le jour J.

#2 – Soyez ponctuel le jour de l’examen

Organisez-vous en amont afin d’arriver à l’heure le jour de votre examen. Vous aurez besoin de présenter un certain nombre de documents administratifs pour avoir accès au centre:

  • Votre convocation à l’examen de conduite ;
  • Une pièce d’identité en cours de validité ;
  • Une attestation d’inscription au permis de conduire.
  • Une enveloppe A5 affranchie à votre adresse;

Réunissez l’ensemble de ces éléments en amont et partez en repérage de votre centre d’examen afin d’arriver avec quelques minutes d’avance le jour J.

#3 – Luttez contre le trac

On le connaît tous, ce petit nœud au ventre avant chaque examen. De plus, l’examen de conduite est une épreuve assez intimidante et complexe qui peut en dérouter plus d’un, surtout avec la présence de l’inspecteur chargé de votre évaluation. En plus, savoir que le taux de réussite tourne régulièrement  autour de 50% n’est pas fait pour arranger les choses.

Cependant, sachant que la fébrilité peut vous conduire à faire des erreurs, efforcez-vous de surmonter votre stress au cours de l’épreuve afin de rester calme et concentré durant l’épreuve.. Il existe plusieurs techniques simples de relaxation telles que les exercices de respiration ou la méditation afin d’aborder l’épreuve avec sérénité. 

#4 – Attention à vos premiers réglages

Les premières secondes de l’épreuve sont déterminantes et permettront à votre examinateur de se faire une première impression sur vous. Démarrez sur une bonne note dès votre installation au poste de conduite. Prenez le temps de cocher votre checklist de départ pour vous assurer confort et sécurité pendant la conduite:

  •  Régler votre siège, le volant, et de l’ensemble de vos rétroviseurs;
  •  Vous assurer que votre ceinture et celle de l’inspecteur est attachée;
  •  Vérifier que toutes les portières sont correctement fermées.

Une fois ces différents réglages effectués, vous pouvez mettre le contact, et montrer de quoi vous êtes capable.

#5 – Evitez les fautes éliminatoires

Au cours de l’examen, vous serez noté sur un barème de 31 critères le long d’un parcours déterminé. Pour passer l’examen, vous devrez cocher au moins 20 critères, tout en évitant absolument toute faute éliminatoire: griller un feu de stationnement, stationner sur une place handicapé, 

Durant un parcours prédéfini, accompagné d’un inspecteur, vous serez évalué sur un barème de 31 questions, sur lequel vous devrez cocher a minima 20 questions correctes, et éviter toute erreur éliminatoire, comme rouler à contresens, brûler un feu rouge, ne pas respecter les règles de priorité, ne pas respecter un panneau STOP, etc.

#6 – Faites attention à votre vitesse

La vitesse est l’un des critères sur lesquels vous serez le plus sévèrement évalué. Il est donc crucial de garder à l’esprit qu’au cours de votre examen de conduite, vos limites de vitesse en agglomération, hors agglomération et sur autoroute sont inférieures de 10 à 20 km/h  aux limites officielles. 

Par ailleurs, assurez-vous de ralentir aux intersections, aux virages ou aux sorties d’autoroute. Attention également à ne pas freiner ou accélérer de façon brusque.

#7 – Soyez attentif à votre environnement

Plusieurs candidats au permis de conduire commettent l’erreur de garder le regard rivé sur la route et de rester agrippé au volant. Toutefois, afin d’assurer votre sécurité, ainsi que celle de vos passagers et des autres usagers, l’inspecteur vérifiera que vous contrôlez régulièrement vos rétroviseurs et angles morts, que ce soit avant d’effectuer une manœuvre particulière, ou le long du parcours.

L’une des erreurs les plus courantes des candidats est d’actionner leur clignotant pour signaler un virage sans vérifier leur environnement au préalable. Mais on est sûrs que ce ne sera pas le cas pour vous.

#8 – Respectez les règles de priorité

Votre inspecteur sera intraitable sur le respect des règles de priorité. Assurez-vous donc de lui montrer que vous maîtrisez et respectez les différentes priorités tout au long du parcours:

  • Priorité à droite sur certains carrefours et ronds-points ;
  • Priorité à gauche sur les ronds-points giratoires ; 
  • Priorité aux piétons sur les passages Piétons.

Avancer à une vitesse raisonnable vous permettra de repérer plus facilement les éventuels marquages, panneaux ou règles de priorité, et d’adapter votre conduite en conséquence.

#9 – Surtout pas d’excès de zèle

L’examen s’annonce sous de bons auspices, vos premières manœuvres se sont plutôt bien déroulées et vous vous sentez pousser des ailes; attention, car vous pouvez être tenté de souhaiter impressionner votre inspecteur plus que nécessaire, et augmenter par la même occasion votre risque de faire des erreurs.

Il est indispensable de garder le focus sur les instructions de l’inspecteur, vous aurez tout le loisir de faire vos propres choix au volant une fois le permis en poche!

#10 – Persévérez en cas d’échec

On ne vous le souhaite pas, mais au cas où la première tentative d’obtention du permis de conduite venait à échouer, il n’y a pas de quoi céder au découragement. 

Rappelez-vous, l’un des enjeux clés de l’obtention du permis est votre sécurité, ainsi que celle des autres usagers de la route. Au cas où vous n’êtes pas tout à fait prêt à prendre le volant en toute autonomie, il vaut mieux prendre encore quelques heures de conduite accompagnée avant de retenter l’examen de conduite.

Conclusion

Préparation et concentration sont les mots-clés pour venir à bout de l’épreuve redoutée de l’examen de conduite. Une fois votre permis de conduite obtenu, il peut être très utile d’apprendre les techniques de conduite défensive afin de vous perfectionner au volant.

sudent
Suivez notre cours complet avec tests et théorie

Plus de 450 questions de type examen

Tout ce qu'il vous faut pour réussir votre examen

Essai gratuit!

student image

Réussissez votre permis de conduire du premier coup